Wednesday, 05.08.2020 - Dakar – SENEGAL (Visioconférence)

PSCC Talk : « La sécurité humaine en Afrique de l’Ouest à l’épreuve de la Covid 19 »

Dans le cadre de ses conférences virtuelles dénommées PSCC Talk, le bureau FES PSCC a organisé un webinaire sur le thème « La sécurité humaine en Afrique de l’Ouest à l’épreuve de la Covid 19 ». Les panélistes de cette rencontre en ligne ont été le Professeur Mame Penda BA Coordinatrice du programme « 100K étudiants contre la COVID-19 », Directrice du Laboratoire d'analyse des sociétés et pouvoirs / Afrique-Diasporas (LASPAD) à l’Université Gaston Berger, Saint-Louis du SENEGAL et le Dr. Ludovic Ouhonyioué KIBORA, Maitre de recherche en Anthropologie, Directeur de l'Institut des Sciences des Sociétés (INSS/CNRST) du BURKINA FASO.

L’Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 66/290, énonce que « la sécurité humaine a pour objet d’aider les États Membres à cerner les problèmes communs et généralisés qui compromettent la survie, les moyens de subsistance et la dignité de leurs populations et à y remédier », et « appelle des réponses axées sur l’être humain, globales, adaptées au contexte et centrées sur la prévention, qui renforcent la protection et la capacité d’action individuelle et collective ».

Or dés l’entame de son propos, le Pr. BA a souligné que la Covid 19 est indubitablement un problème de sécurité humaine. Elle rajoute que la sécurité humaine n’est pas une affaire qui incombe exclusivement à l’Etat. Les citoyens sont tout aussi concernés car il s’agit d’une responsabilité collective dans sa dimension multi acteurs. La COVID 19 a ébranlé le système mondial à tous les niveaux. Elle a mis en exergue en Afrique de l’Ouest, les manquements dans le secteur de la santé, des finances, de l’éducation, des droits humains (renforçant les violences basées sur le genre) … Pr. BA a fait le constat, à juste titre, que beaucoup de points essentiels en termes de sécurité humaine avant même la COVID 19 n’avaient pas été pris en compte.

Le Dr. KIBORA, a évoqué le lien entre la sécurité humain et la sécurité (des territoires) face à cette pandémie. En effet, les frontières ont été fermées afin de préserver les populations face à l’extension de ce mal. Il a rappelé que la sécurité humaine s’inscrit dans une vision holistique mettant l’individu au cœur des préoccupations. Or la COVID 19 a freiné le développement et l’évolution de la région ouest africaine et en Afrique plus globalement. Elle a augmenté la fracture sociale, les conflits intercommunautaires et les inégalités économiques notamment. La COVID 19 est également un problème de santé public or il faut constater qu’en Afrique de l’Ouest nous n’avions pas vraiment toujours de politique de santé publique.

Les échanges ont été extrêmement riches et fructueux grâce également aux interventions des participants constitués d’experts sur les questions de sécurité, des universitaires, de chercheurs, de membres d’organisations de la société civile, des autorités de la sécurité …

Friedrich-Ebert-Stiftung
Paix et Sécurité Centre de Compétence Afrique Subsaharienne

P.O. Box 15 416
Point E, boulevard de l’Est villa n°30
Dakar - Fann

+221 33 859 20 02

info(at)fes-pscc.org
www.fes-pscc.org
pscc.fes.de

Vers le haut