Wednesday, 28.09.2022 - Thursday, 29.09.2022 - Dakar – SENEGAL

Troisième réunion du groupe de travail régional sur « Changement Climatique et Sécurité en Afrique de l’Ouest »

Du 28 au 29 septembre 2022, le groupe de travail régional sur le changement climatique et la sécurité en Afrique de l’Ouest a tenu sa troisième une réunion à Dakar. Cette rencontre avait pour objectif de regrouper les représentants de pas moins de douze de pays ouest africains afin de bénéficier de leur expertise sur les problèmes liés au changement climatique et à la sécurité dans cette zone. Les résultats issus de cette rencontre seront publiés dans le cadre d’un rapport scientifique. Ce projet est une collaboration entre le bureau Paix et Sécurité Centre de Compétence Afrique subsaharienne de la Friedrich Ebert Stiftung, l’Institut International de Recherche sur la Paix de Stockholm et l’Institut Norvégien des Affaires Internationales.

Le changement climatique a un impact sur plusieurs problèmes de sécurité qui existent déjà en Afrique de l’Ouest. Lors des deux précédentes réunions, le groupe de travail avait déjà identifié des problèmes majeurs et donné des actions concrètes pour aborder les risques sécuritaires liés au changement climatique et développer une meilleure résolution des conflits et une consolidation de la paix plus sensibles au climat.

Ces échanges pour une meilleure compréhension de la complexité de la situation se sont poursuivis pour donner des recommandations concrètes pour faire face aux problèmes sécuritaires liés au changement climatique. Les participants sont tombés d’accord sur les points suivants, entre autres :

  • D’abord, pour éviter les conflits liés aux ressources naturelles, les populations locales, les organisations de la société civile et les institutions de l’Etat doivent être impliqués dans le processus de prise de décisions concernant la gestion et l’utilisation locales des ressources naturelles ainsi que l’atténuation et l’adaptation au changement climatique.
  • Ensuite, il est nécessaire d’investir dans le savoir-faire et la formation dans le domaine du changement climatique pour renforcer la capacité de gouvernance notamment dans l’accessibilité des informations agro-climatiques, les observatoires nationaux de conflits et les structures agricoles régionales.
  • Enfin, les participants étaient particulièrement préoccupés par l’implication des acteurs locaux et leur connaissance. Le savoir-faire autochtone peut être crucial dans la lutte pour l’atténuation et l’adaptation au changement climatique et servir de base pour la science.

En sus, le lancement du rapport « Environment of Peace » s’est fait lors du deuxième jour de la conférence. Ce rapport donne une vue d’ensemble des interactions entre les différents aspects de la crise environnementale tels que le changement climatique, la pénurie et la disparition massive des ressources et la détérioration de la situation sécuritaire. Sur cette base, les participants ont poursuivi les échanges dans l’après-midi pour des réflexions plus concrètes sur le sujet.

Friedrich-Ebert-Stiftung
Paix et Sécurité Centre de Compétence Afrique Subsaharienne

Point E, Rue de Fatick x Boulevard de l'Est,
Résidence Bity Lokho, 6éme étage
B.P. 15 416
Dakar - Fann

+221 33 859 20 02

info(at)fes-pscc.org
pscc.fes.de

Vers le haut